Les Sites Radar WERA autour de Toulon

L'Observation radar des courants marins dans la région de Toulon est effectuée à partir de 2 émetteurs et 2 récepteurs répartis sur trois sites radar :

1) Le site de Fort Peyras (165 m alt.), 8 km au Sud-Ouest de Toulon, près du Cap Sicié (émission/réception)

2) Le site du sépaphore de Cap Bénat (175 m alt.) , 35 km à l'Est de Toulon près de Bormes-les-Mimosas (réception)

Le site de Porquerolles, au Sud de l'île (émission)

La première installation a été effectuée en 2010-2012 par le laboratoire LSEET (aujourd'hui MIO), avec 2 réseaux de réceptions de 8 antennes chacun à Cap Bénat (arrangement linéaire régulier) et Fort Peyras (arrangement irrégulier de type « zig-zag ») et 2 réseaux d'émission à Porquerolles (antenne simple) et Fort Peyras (deux antennes couplées). En 2019-2020, les installations des trois sites ont été rénovées et mises à jour par la société Degréane Horizons, dans le cadre du projet Interreg Marittimo Sicomar+ (2018-2021). Depuis janvier 2020, le site de Fort Peyras comprend un réseau de réception de 16 antennes dont 12 en ligne (espacement 0.45 lambda) et un réseau d'émission de 2 antennes tirant à 125 degrés du Nord (sens horaire) en configuration « end-fire ». Le site de Cap Bénat comporte un réseau linéaire régulier de 12 antennes (espacement 0.45 lambda) et le site de Porquerolles une unique antenne d'émission couvrant une zone très large vers le Sud.

Cette combinaison originale d'émetteurs et de récepteurs distants permet d'opérer en configuration multi-statique, ce qui présente beaucoup d'avantages pour la cartographie (meilleure couverture radar, robustesse du réseau, redondance d'information, limitation du masquage des îles et du couplage direct émetteur/récepteur).

Les instruments utilisés sont des radars WERA, développés par la société Helzel Messtechnik. Les mesures sont réalisées en continu sur un temps d'intégration d'une heure et actualisées toutes les 20 min. La résolution en distance des radars est de 1.5 km depuis janvier 2019 (3 km auparavant). Les vitesses radiales monostatiques et bistatiques sont calculées par une méthode de direction d'arrivées haute-résolution adaptée aux réseaux d'antennes (http://arxiv.org/abs/2005.10528) sur des grilles radiales elliptiques 1.5 km x 1 degré. Les recombinaisons vectorielles sont effectuées sur une grille cartésienne de 1 km x 1 km avec une prise en compte des vitesses radiales en chaque point de grille dans un rayon de recherche de 2 km.


Vue Peyras
Vue depuis le fort Peyras
Vue Benat
Vue depuis Cap Benat
Vue Porquerolles
Vue depuis le site de Porquerolles